GUARBECQUE et son PATRIMOINE

L'ensemble du Patrimoine Guarbecquois

La croisée du transept

fin de page

1    Oiseaux affrontés becquetant une même grappe de raisins (ou fruit d’arum)

2    Rameau (ou arbre de la Science) autour duquel s’enroule une guirlande

3    Doux visage qui se fraye un passage à travers le feuillage (ou motif végétal en palmettes)

4    Motifs végétaux conventionnels

5 et 6   Feuillages variés conventionnels se terminant aux angles de la corbeille par des crosses ou crochets. Ces crochets préfigurent l’ornementation des futurs chapiteaux gothiques (voir les colonnes et chapiteaux engagés, en calcaire, dans la façade ouest et côté choeur).

7    Motifs végétaux conventionnels

8    Sirènes-oiseaux (chimères à corps d’oiseaux et à visages humains) affrontées au dessus d’une tête ahurie.

9    Oiseaux affrontés becquetant un fruit

10  Serpent tentateur (Démon) s’enroulant autour d’un rameau (ou arbre de la Science).

Le serpent est le symbole du mensonge, de l’astuce, de l’envie ; c’était aussi l’emblème de la prudence, de l’éloquence, de la séduction: c’est sous la forme du serpent que le démon tenta la première femme

11   Adam et Éve tenant chacun d’une main le fruit défendu

« la naïveté de cette composition est vraiment remarquable » nous dit M. de BEUGNY D’HAGERUE.

12   Grandes palmettes et fruits d’arum.

13   Motifs végétaux conventionnels.

14   Grandes palmettes et fruits d’arum.

15   Palmettes et crochets.

16   Homme, genoux au menton (ou atlante arc-bouté supportant le poids de la voûte, selon M. Marc BOUXIN, Conservateur du Musée Saint-Rémi de REIMS, auteur du livre : « Atelier de Sculpture romane de Saint-Rémi de REIMS »). « Nord Roman » y voit un acrobate

17   Sirène (« au jongleur est associée la sirène image de la luxure » selon « Nord Roman ». Il est permis d’y voir (en 16 et 17) Adam et Éve après la chute : Adam courbé et comme écrasé sous le poids de sa faute et à côté, la femme sous la forme d’un mauvais génie.

M. Marc BOUXIN, auteur du livre : « Les chapiteaux romans de la salle capitulaire de l’abbaye Saint-Rémi de REIMS - 1976 », ne semble pas de cet avis, car, dit-il, les Ecritures ne parlent pas de ces métamorphoses.

18   Motifs végétaux conventionnels

19   Palmettes et crochets (semblable aux motifs 5 et 6)

20   Sorte de félin dévorant une proie (un motif semblable est visible au portail ouest de l’église d’Aix-Noulette)

21   Motifs végétaux

22   Crosses

23   Palmettes et crochets spiralés, tête humaine sur un angle.

24   Oiseau qui allonge démesurément le cou pour becqueter un bourgeon

25   A l’origine, cette console représentait une grosse tête de monstre effrayant, un peu comme une tête de lion au museau écrasé. Le sculpteur l’avait assez fidèlement reproduite, mais son travail ne fut pas du goût de l’architecte d’alors et la tête de monstre céda la place à une tête de Christ nimbée.

26    Oiseaux affrontés becquetant un feuillage