GUARBECQUE et son PATRIMOINE

L'ensemble du Patrimoine Guarbecquois

le monument aux morts

Le Monument aux Morts

  Après la première guerre mondiale, qui fît quelques 8 millions de victimes, une loi promulguée le 1er octobre 1919, relative à l'établissement d'un mémorial dédié aux victimes de chaque commune française. 

La commune de Guarbecque n'ayant pas les moyens financiers pour réaliser le monument, c'est l'église qui se chargea de faire une souscription volontaire pour trouver les fonds nécessaires à sa réalisation. A cet effet le curé fît imprimer des cartes de soutient cartonné ( j'en possede encore une).

   A Guarbecque, il fut érigé le long de la façade Nord de l'église et inauguré le 27 novembre 1921. Son emplacement dans le cimetière entourant l'église à permi ce type de monument. Le soldat est celui du 110ème R.I. qui a participé à la bataille de Verdun en 1916. Il portait alors, depuis le printemps 1915, la célèbre tenue bleu horizon. Ce poilu en fonte d'art a été réalisé par les fonderies Tusey, près de Vaucouleurs dans le département de la Meuse en région Lorraine. L'oeuvre qui couronne ce monument est appélé "Piéta", mot italien qui signifie pitié ou piété; mais dans le domaine de l'art, ce terme désigne très précisément une représentation de la Vierge tenant le corps du Christ détaché de la croix.

   En 2018 une association de Guarbecque, a redessiné et remis en forme le parterre de fleurs juste devant le monument

 "La valorisation du patrimoine Guarbecquois", elle a également restauré complétement la chapelle Notre Dame de Lourdes.

 

Message du curé 

Pressant appel à tous

Chers habitants de Guarbecque

    Guarbecque a largement payé sa dette à la patrie, et vous savez que trente enfants de notre village sont tombés au champs d'honneur. Leur sacrifice a sauvé la France et a préservé, incontestablement, notre commune des horreurs de l'occupation ennemie.

    La grande Patrie a rendu solennellement à ses glorieux fils un solennel et inoubliable hommage. Guarbecque, leur petite patrie, peut-elle oublier les siens?

    Dans l'église, nous avons déjà eu, et nous aurons toujours pour eux, une fidèle pensée, mais vous voulez, n'est-il-pas vrai, qu'un monument perpétue le souvenir particulier de la commune.

    Il faut pour cela autre chose qu'un monument banal qui peut trouver sa place n'importe où, il faut un souvenir dont nous n'ayons pas à regretter la modicité, quand, des villages voisins, on viendra le voir.

    Ce monument sera ce que votre générosité pour nos morts nous permettra de faire. Ce n'est pas une question d'argent qui doit nous empêcher de faire bien et très bien, les ressources actuelles du village peuvent beaucoup.

   La liste de souscription passera chez-vous, vous donnerez largement, n'est-ce-pas? Après avoir assuré l'avenir des blessés, des veuves et des orphelins, nous n'avons pas d'autre moyen de manifester, d'une façon durable, digne d'eux et de nous, notre reconnaissance envers les sauveurs de la France et de Guarbecque.

     Voici la liste des enfants de Guarbecque, morts pour la France. Lisons-là avec respect. Voir la carte ci-dessus.

Fin de page