GUARBECQUE et son PATRIMOINE

L'ensemble du Patrimoine Guarbecquois

Un peu d'humour

Petit poème sur Guarbecque.
Si quelqu'un a une petite idée pour la traduction en patois, son aide sera précieuse.
MERCI beaucoup, on pensera à la mise en musique par la suite.

              Version patoisante

 

Ed Guarbecq, m’en villache

Qui n’est pon un’ gross’ commune

On y vo, cha ché sur

Un biau et grand monumen’

Un églis’ qui a pu mil ans

Avec un cloquet magnifique

Et sin coq planté à pu d’ 30 mètres

Un’ girouette qui s’a confié

car d’un iau al a tout vu

et à m’a tout raconté

On y vo, mais assurément

Vo’ allé pinsé qu’et j’ mens

mais j’n’ai jamais vu d’em’ vie

un villache com’ ichi

El mairie chez àche presbytère

Et des trucs com' cha

Ché qui n’a gramin

 

Des capelles et des capelles

Y’ n’avos a l’pelles

 

 

Sitôt ch’ boulot fini

On y voyo chez hom’ arrivés

 

 

 

Fin de page

            Traduction

 

De Guarbecque mon village

Qui n’est pas une grande commune

On n’y voit, c’est bien certain

Un beau et grand monument

Une église qui a plus de mil ans.

Avec un clocher magnifique

Et son coq perché à plus de 30 mètres

Qui d’habitude muet, s’est confié

Car d’en haut il a tout vu

Et il m’a tout raconté

On y voit, mais assurément

Vous allez penser que je mens

Mais je n’ai jamais vu de ma vie

Un village comme ici

La mairie c’est au presbytère

Et ces choses bizarres

C’est qui il en a beaucoup

 

Des cafés et des chapelles

Il y en avait à la pelle

 

 

Sitôt le travail terminé

on y voyait les hommes arrivés

derrière le comptoir, j’ai cru rêver

des ardoises à leur nom avec des tas de chiffres

je me dis, ha les braves gens

après le travail

ils viennent apprendre à compter

on commence par un, deux, trois

et bonjour les dégâts

je me suis réveillé

quand la patronne a pris les ardoises

pour compléter les additions

afin faire une soustraction

au bout de la quinzaine

 

il y avait d’autres chapelles

quelques une quand même

Notre Dame de Grace, N D de Lourdes

N D des Affligés, et du Mont Carmel

Saint Milfort, il devait être bien connu

Les femmes venaient avec leurs enfants

Et parfois de très loin

Pour obtenir des grâces

pour leurs petits poussins

 

j’ai même surpris des amoureux

qui se cachaient derrière les haies

Pour faire un petit poussin (d’ahiure)

il parait que c’est les meilleurs

ou encore dans les meules de blé

je me disais monsieur le curé

va les entendre à confesse

et peut-être préparer un mariage

ou même un baptême

 

les gens n’étaient pas toujours content

que je les surveille en permanence

ils n’ont souvent tiré dessus

et ce n’était pas toujours

avec de la chevrotine

voyez l’état de mon plumage

malgré mon age

j’ai eu une belle existence

pendant plus de 50 ans

dans le vent, le froid, la pluie, les saisons

et je peux finir mes jours

dans une belle vitrine